Claudia Christian, actrice, auteur et Fondatrice de l'Association C3Foundation

Claudia Christian est une actrice depuis plus de 35 ans. Bien connue des fans de Science-Fiction du monde entier pour son personnage de Susan Ivanova dans la série Babylon 5. Elle est également l'auteur de plusieurs livres. En 2013, Claudia a créé́ sa propre association à but non lucratif, C3 Foundation, pour informer le grand public sur la méthode Sinclair (TSM), qui est un traitement des troubles liés à la consommation d'alcool. - cthreefoundation.org. En parallèle, Claudia continue de fouler les plateaux de tournage pour la télévision et le cinéma et prête sa voix à certains des plus grands jeux vidéos du monde, notamment SkyRim, Guild Wars, World of Warcraft, Halo, Call of Duty et Fallout 4.


Question: Pourquoi avez-vous choisi cette carrière ? 

Réponse: J'ai adoré jouer dès la première fois que je suis monté sur scène. Cela m'a permis de communiquer avec un public et de l'émouvoir, ce qui a laissé́ une enfant timide comme moi admirative.

Question: Pourquoi avez-vous choisi cette carrière ? Quel parcours avez-vos suivi pour y parvenir et quels souvenirs en gardez-vous ?

Réponse: J'ai quitté́ la maison de mes parents à 16 ans et je suis partie à Hollywood. J'avais économisé́ de l'argent en travaillant quand j'étais jeune  pour pouvoir me payer mes études et un appartement. J'étais très naïve, ce qui explique probablement pourquoi j'étais si confiante.

Question: En tant que femme, éprouvez-vous ou avez-vous éprouvé des difficultés dans cette industrie ? 

Réponse: Oui. J'étais préparée à une carrière dont la durée de vie était limitée, ce qui signifie que mes années "les mieux rémunérées" se situeraient entre 18 et 35 ans et qu'ensuite les rôles se tariraient ; pourquoi ? Parce que c'était la façon de penser dans les années 80 et 90, qu'une fois qu'une femme avait 40 ans, elle avait "fini" de jouer les ingénues et les amoureuses pour être reléguée aux rôles de "mère" ou de "grand-mère", c'est triste mais vrai.

Il était très rare de voir une femme de 50 ou 60 ans jouer un rôle de cadre ou de politicien puissant, mais maintenant, les mentalités changent. 

Pour moi, ce système de croyance m'a amené à toujours chercher des moyens de diversifier ma carrière, alors j'ai commencé́ à écrire des livres, à créer des émissions de cuisine, à investir dans l'immobilier, à diriger et à produire... tout cela pour avoir d'autres carrières sur lesquelles "se rabattre". C'est une phrase que presque TOUTES les actrices et acteurs entendent quand ils débutent ; "Vous avez besoin d’une autre carrière sur laquelle vous rabattre" .Cela signifie avoir des diplômes  et/ou une autre option de carrière, parce que les chances de gagner sa vie en tant qu'actrice sont incroyablement faibles. Il y a aussi (pour la plupart des acteurs) beaucoup de temps mort dans leur carrière. Il est donc vraiment nécessaire d’avoir d'autres passions. J'ai la chance d’apprécier mes autres activités autant que celle de mon métier d’actrice. Aujourd'hui, j'apprécie chaque instant en tant que tel, tous les rôles que j’interprète « pour faire travailler mes muscles créatifs », mais je suis aussi reconnaissante d'avoir beaucoup d'autres cordes à mon arc sur lesquels je peux "compter" ! 

Question: Comment le show-business a-t-il évolué depuis vos débuts en ce qui concerne les femmes ?

Réponse: On définissait très bien ce qu'une femme pouvait jouer - et ce n'était pas les astronautes et les scientifiques - du moins c'était très rare. Nous étions l'intérêt amoureux ou la "mauvaise fille" ou la secrétaire, la serveuse, etc. Ce qui a aussi changé pour ce genre de rôles.

Question: Si vous n'étiez pas devenue actrice, qu'auriez-vous voulu faire ?

Réponse: J'ai toujours aimé écrire et aider les gens. Heureusement je peux faire les deux et continuer à jouer. Je peux les associer avec mon travail à but non lucratif.

Question: Vous avez créé votre propre association, the C3 Foundation, pouvez-vous nous en parler ?

Réponse:Elle a été créée après avoir trouvé́ un traitement pour les troubles liés à la consommation d'alcool qui fonctionnait pour moi : La méthode Sinclair (TSM). J'ai réalisé́ un documentaire sur ce traitement, écrit deux livres à ce sujet et ouvert une association à but non lucratif pour aider à éduquer les médecins et les patients. C'est devenu l'œuvre de ma vie et une véritable passion. Mon rêve est de faire de la Méthode Sinclair, le traitement de choix pour les personnes souffrant d’alcoolisme.

Question: Quel est l'impact de votre notoriété́ sur cette activité ?

Réponse: Nous avons aidé́ les États-Unis à devenir entièrement couverts par des médecins qui utilisent la TSM, ainsi que le Royaume-Uni, le Canada et l'Australie. Nous avons atteint des millions de personnes dans le besoin et aidé les médecins à comprendre ce traitement qui sauve des vies et à le proposer à leurs patients en toute confiance. J'ai récemment lancé une page de coaching pour que les personnes qui utilisent TSM puissent obtenir un soutien supplémentaire et nous maintenons de nombreuses plateformes de soutien pour fournir des services gratuits aux personnes dans le besoin. J'ai parlé́ devant le Sénat Américain de l'efficacité de la naltrexone (le médicament utilisé dans le cadre de l'initiative TSM) et ma conférence au TEDx Talk a été vu par près de 3 millions de personnes (lien en bas de page), ce qui a permis de sensibiliser davantage les gens à cette méthode et de l'utiliser plus largement.

Interview réalisé Adama Toulon.

Links: 

Official Claudia Christian Website.

C3 Foundation.

Claudia's TEDx Talk.

Claudia on NBC News with Megyn Kelly.

 

©2012 - 2020 Association Adama Toulon. All Rights Reserved.